Le jour où j’ai presque fini Marie Kondo

Aussi fou que cela puisse me paraître, OUI j’ai pratiquement terminé Marie Kondo ! Certaines passeront par là et se diront « ouais et alors ? Moi ça fait longtemps que j’ai tout fini ! ». Et bien si c’est le cas, chapeau bas Mesdames ! Parce que, moi, j’avais commencé l’an dernier, pleine de bonne volonté, et je me suis un peu perdue en chemin… Entre un déménagement outre-manche, un bébé en route et un conjoint relativement réfractaire à la méthode (le comble pour un maniaque !) je me suis retrouvée à emménager dans un nouvel appartement avec des cartons remplis de choses inutiles ou qui ne me plaisaient plus.

Alors voilà, ni une ni deux, j’ai décidé de reprendre ce grand marathon du rangement (et surtout du tri !). Car elle a quand même raison la Marie, rien ne sert de trouver une place aux choses que vous ne voulez pas vraiment garder. Quand vous vous en séparerez, il faudra tout recommencer et retrouver une nouvelle place à vos objets.

Donc première étape : le tri ! Ou le Joy Check comme elle l’appelle. En fait je me suis rendu compte que, la première fois que j’ai fait le tri Konmari, je n’ai pas réellement fait le fameux « Joy Check », mais plutôt le « Unjoy Check », soit l’élimination de ce que je n’aimais plus.

Par exemple dans les livres, j’avais retiré ceux que je n’avais pas particulièrement aimé ou ceux dont je savais que je ne les relirai pas. J’ai gardé tout le reste. Or, me voilà avec une étagère pleine à craquer de livres qui ne me procurent pas spécialement de bonheur, voire même rien du tout mais que je garde par culpabilité ! Oui ces gros livres qu’on vous a offert il y a 10 ans, que vous n’avez jamais ouverts à part le jour où vous l’avez eu, et que vous gardez « parce qu’il a coûté cher et que ça rendrait la personne triste de voir que je ne l’ai plus ». Dans ces cas-là : Faites-vous aider. Trouvez quelqu’un qui vous prend par la main et qui vous aide !  Je pense que c’est ce qui m’a fait défaut la première fois que j’ai tenté la méthode Kondo, le fait d’être seule à l’appliquer ! Alors cette fois-ci une de mes amies, Kondo convertie également, est venue m’aider (bisou ma Lili d’amour). Et quand elle attrape votre gros livre (poussiéreux), lève son sourcil et vous demande « Tu l’as déjà lu ? Tu vas le lire un jour ? » et que votre réponse est « Non mais c’est untel qui me l’a acheté quand j’étais dans ma période Bidule ». Vous avez généralement le droit à un regard ironique qui veut dire « ah ouais et ça fait quoi, 8 ans que t’es sortie de cette période-là non ? ». Et elle a raison ! Ça ne sert à rien d’accumuler des objets qui n’ont plus aucun attrait pour vous sous prétexte que quelqu’un vous l’a offert. Libérez-vous de cette culpabilité ! C’est vraiment important, mais pas toujours facile ! Pour ma part il a fallu qu’on me tienne la main.

J’ai donc attaqué chaque catégorie citée dans le livre, plus celles qui varient selon vos hobbies. J’avais dressé une liste où je pouvais cocher chaque catégorie une fois finie. Quelle satisfaction de cocher au fur et à mesure ! De voir ce long marathon approcher de la fin. Surtout à quelques semaines d’accoucher, c’est absolument jouissif de se retrouver dans une maison en ordre, où on sait où est chaque chose et que toutes vous procure ce sentiment de bien-être.

Après avoir longuement échangé sur cette méthode avec mes amies (elles se reconnaitront), voici un peu ce que j’en ai retenu :

  • Les objets sont éphémères ! Certes, certains peuvent durer toute une vie (les photos par exemple, les bijoux, etc.) mais pour certains objets, ils ont accompli leur rôle à un moment donné de votre vie et on peut s’en débarrasser sans culpabiliser. Oui pendant votre période Marylin c’était une super idée qu’on vous offre la reproduction d’Andy Warhol. Maintenant que c’est passé, vous pouvez la décrocher elle ne vous en voudra pas (et la personne qui vous l’a offert non plus). L’objet vous aura apporté du bonheur à un moment T, mais si aujourd’hui ce n’est plus le cas, eh bien Goodbye Marylin !
  • En revanche, je ne pousse pas la méthode au point de Marie Kondo à « dire au revoir aux objets et le remercier de ce qu’ils ont fait pour moi ». Faut pas déconner non ! Vu le nombre de choses dans les sacs à destination d’Emmaüs qui sont dans mon couloir, si je dois dire aurevoir à chacun, dans 3 mois on y est encore ! Avec la cuillère de boule à glace « Merci cuillère, tu ne fonctionne pas bien, c’est pour ça que nos chemins se séparent, mais merci quand même d’avoir essayé ! Peut-être que tu vivras une belle histoire avec quelqu’un qui a plus de poigne. » Non sérieusement, parler aux objets n’est pas pour moi !
  • Mon comportement d’achat a changé ! Pour une accro du shopping comme moi c’est quelque chose d’énorme. La première fois que j’ai fait le tri Konmari de mon placard, je me suis retrouvée avec plein de vêtements à virer qui avaient encore leur étiquette… Oui je sais c’est nul. J’achetais de manière presque compulsive parfois. Tiens c’est mignon je prends ! Sans même réfléchir si j’en ai vraiment l’utilité, ou même vraiment l’envie ! Maintenant quand je suis dans un magasin, je fais systématiquement un « check d’avant caisse » ! Cela s’est installé tout seul dans mon comportement d’achat sans que je m’en rende vraiment compte. Maintenant je regarde toujours mon panier en me disant « non mais attend, ça, est-ce que tu en as vraiment besoin ? Est-ce que tu vas vraiment l’utiliser/le porter ? T’es sûre de ton coup ? Tu n’en aurais pas déjà un à la maison ? » Et le verdict est sans appel : j’achète moins ! Beaucoup moins ! En revanche maintenant quand j’achète ce sont uniquement des choses que j’utilise/je porte immédiatement, et uniquement des choses qui m’apportent un sentiment de bonheur. Petit ou grand, peu importe, mais un sentiment positif pour sûr !
  • Ça marche même avec les courses alimentaires. Je ne suis pas de celles qui établissent un menu pour la semaine, j’y vais plutôt à l’envie du moment ou l’habitude de consommation. Alors quand on fait les courses pour la semaine et que dedans il y a du jambon, du poisson, des steaks, du poulet, des crevettes, des lardons, des œufs et une boite de thon. On peut se dire que pour une semaine où on a déjà prévu un resto, un dîner chez tonton et probablement un brunch en extérieur, en fait ça fait beaucoup ! Surtout pour des produits à date courte qui vont finir à la poubelle ou archi cuit (pour limiter les risques une fois la date de péremption dépassée) … Du coup, que ce soit en ligne ou dans le supermarché, petit tri du panier pour vérifier qu’on n’achète pas n’importe quoi !
  • Le temps de rangement est très TRES largement diminué une fois que chaque chose a sa place ! Avant, ranger l’appartement me prenait une demi-journée facilement pour bien faire les choses, ou alors c’était du bourrage dans les placards « ni vu ni connu personne ne le saura ! Mais quand tu vas rouvrir ton placard après le départ des invités tu vas le regretter amèrement… ». Bref ce n’était pas glorieux. Mais maintenant que le tri est fait, déjà on gagne beaucoup de place, beaucoup d’espace de rangement, mais en plus chaque chose à une place. Et dans un intérieur moins chargé, il est beaucoup plus facile de prendre le temps de ranger les choses à leur place. Cela prend moins de temps qu’avant. Aujourd’hui ranger me prend 1 heure. Top chrono ! Chaque chose a sa place, pas de tiroir fourre-tout, pas de bazar caché, la maison est VRAIMENT rangée en 1 heure seulement.
  • Remplacer n’est pas tricher ! Le but de cette méthode est de trier et de ranger, mais surtout d’être entourée de choses que vous aimez et qui vous apportent un sentiment de bien-être/de joie. Alors si vos vieilles boîtes de rangement, votre petit meuble ou même votre canapé vous sort par les yeux, remplacez ! La méthode Kondo n’a pas pour but de vous empêcher d’acheter. Pour ma part, la partie la plus dure dans cette méthode a été les papiers ! A deux nous accumulons une montagne de papiers (factures, relevés de compte, garanties, ordonnances, articles intéressants, diplômes, etc.). Alors ranger cette partie là a été un calvaire pour moi. Et puis au bout d’un moment j’ai compris pourquoi ! Je déteste leurs contenants. Les vieux classeurs moches recyclés du collège, les chemises aux rabats tout détendus ne vendent pas de rêve. Alors ni une ni deux, j’ai remplacé les contenants ! J’ai fait une virée chez les sœurs Grene du Danemark, embarqué les 2/3 de leur rayon papeterie et en rentrant chez moi, j’avais hâte de tout ranger dedans. Ça m’a carrément motivée à tout trier et maintenant j’adore aller chercher des documents dans mes jolies pochettes pastel. J’ai fait dont de mes classeurs, pochettes et autres à une école. Remplacer n’est pas tricher. Si votre vieux débardeur noir tout détendu ne vous apporte plus de joie, mais que vous savez qu’il vous manquera cruellement au moment de vous habiller, remplacez-le !
  • J’y vois plus clair. L’accumulation vous empêche de voir. Et au final plus on vide, plus on a envie de vider encore ! Par exemple votre étagère de déco/bijoux/accessoires/bougies etc. Eh bien une fois que vous avez trier, vous voyez mieux ce que vous avez. Et puis peut-être que cette fois-ci en voyant mieux vous vous rendrez compte que finalement ce photophore que vous gardez ne vous plait plus tant que ça. Vous l’avez et le gardez par habitude, mais finalement, maintenant qu’il est bien mis en avant sur votre étagère épurée, eh bien il ne dégage plus rien. Faire le tri et ranger permet d’y voir plus clair. On se rend compte qu’on a certaines choses en double (triple, quadruple… C’est sûr que 5 pots de crème solaire quand on ne passe que 2 semaines par an à la plage ça vaut le coup…), on redécouvre son espace et surtout on repose ses yeux. Quand on regarde un espace épuré c’est tellement plus reposant pour l’esprit, pour les yeux. Après une journée où vous êtes crevée, rentrer dans un appartement surchargé et en bazar risque de vous encombrer l’esprit également. Alors que rentrer dans son petit havre de paix, rangé et clair, eh bien vous allez beaucoup plus apprécier chaque objet. Vos yeux et votre esprit vont se reposer.
  • On a le droit d’y revenir. C’est dur de faire le tri ! Alors faites petit à petit, à votre rythme, dans l’ordre qui vous convient le mieux. Et surtout n’oubliez pas que vous avez le droit d’y revenir. Ce n’est pas parce que vous avez déjà trié votre cuisine et que vous êtes obligé de recommencer qu’il faut se dire que c’était un échec ! Bien au contraire, c’est que la méthode rentre ! Que vous réalisez que finalement dans ce qu’il vous reste il y a encore des choses dont vous pouvez vous passer.
  • Il y aura forcément quelque chose qui va vous manquer à un moment donné, mais c’est infime comparé à tout ce qui ne va pas vous manquer ! Pour ma part ça a été un débardeur qui m’a manqué. Je ne le mettais que très rarement mais il était parfait pour aller avec un pull en particulier. Et depuis que je n’ai plus ce débardeur, je ne mets plus ce pull… A part ça, je pense qu’en fait je serai incapable de vous dire tout ce qu’il y avait dans les 372 sacs que j’ai donnés. Comme quoi, je n’en avais pas franchement besoin !

En écrivant cet article j’imagine bien que certains lecteurs vont se dire « oh la la encore une cinglée de la secte Kondo ». Oui, la méthode Konmari soit on adhère soit pas du tout. Il y a rarement d’entre-deux. Mais je peux vous dire en toute honnêteté, que mes £12 ont été bien dépensées et que je n’ai jamais regretté l’achat de ce livre ! Alors certes Marie Kondo pousse ses convictions très loin (comme je disais, parler aux objets c’est quand même too much) mais il faut y prendre ce que vous pouvez. Comme pour chaque méthode, tout ne peut pas s’appliquer à tout le monde. Mais chacun peut y trouver quelque chose ! Une méthode de rangement, une astuce déco, un conseil pour bien trier, … On en retient tous un petit truc.

J’ai offert le livre à ma Maman qui ne jette RIEN ! Mais quand je dis rien, c’est RIEN !! Elle rêve d’un bel appartement bien rangé mais se retrouve avec des boîtes pleines à craquer de tout et n’importe quoi (non mais tes vieux lacets de converses on pourra les réutiliser un jour ! Oui je n’ai pas de converses et alors ?!).  Après la lecture elle m’a dit « je l’ai lu ton livre… Je l’ai pas aimé du tout ! » Et puis plus tard dans la conversation elle m’a quand même avoué que « en revanche il y a quelques conseils de rangement intéressants. C’est vrai que comme je fais des piles dans mes tiroirs, je mets tout le temps les vêtements du dessus et j’oublie ce qu’il y a en dessous. Et puis quand je range j’ai un peu tendance à déplacer le bazar d’une pièce à l’autre ». Et quand elle a vu l’organisation de la commode de mon fils, elle a bien reconnu que c’est quand même pratique et puis surtout « ça fait rangé ».

 

Alors oui je reconnais que je n’ai pas tout terminé dans l’appartement. Il reste encore des boîtes de petites choses non triées (surtout des papiers et du matériel DIY) et non rangées, mais je pense que cela représente 3% de l’appartement.

Et franchement il n’y a pas à dire, on se sent tellement plus léger ! On redécouvre son chez soi. C’est l’occasion de bouger ses meubles, de faire un grand ménage, de réorganiser, de redécorer… Et une fois qu’on est dans un espace clair on voit aussi les choses plus clairement ????

 

Alors zou ! A votre tour ! N’hésitez pas à me dire ce que vous avez retenu ou ce que vous appliquez de cette méthode. Ce qui vous parle, ou non. Ce que ça a changé pour vous. Je suis très intéressée d’entendre comment ça se passe pour les autres ????

 

Bon vendredi !

Christmas DIY #3

Depuis quelques temps on voit de plus en plus de ces tambours brodés à accrocher aux murs. Que ce soit chez Sarah K Benning ou chez Silly et Billy, ils s’incrustent dans les décos ! Et si vous faisiez le  vôtre ? Parce qu’en fait il n’y a pas besoin d’être une pro de la broderie !

cadre-coeur-bleu-canard-et-dore cadre-deux-fleurs-blanc-et-bleu-paillettesfacebook-banner-2017_2-makerie

Crédit photo : SillyetBilly & Sarah K Benning

Pour ma part, j’ai récupéré ce tambour dans un tiroir de ma Mamie (il y a toujours des trésors dans ces tiroirs-là), récupéré une chute de tissu et choisi 2 bobines de fils DMC ou Anchor (Anchor est moins cher, mais le fil est moins soyeux).

Donc voici le matériel nécessaire :

  • 1 tambour
  • 1 morceau de tissu
  • 2 bobines de fils (ou même 1 ou 18 selon ce que vous souhaitez)
  • 1 aiguille
  • 1 paire de ciseaux
  • 1 crayon de papier

img_2696

Positionnez votre tissu dans le tambour pour qu’il soit bien tendu ! Petites explications par ici pour cette étape si vous avez besoin.

Ensuite au crayon de papier, dessinez votre motif ou votre message. Ne pas appuyer trop fort avec le crayon, et n’hésitez pas à vous servir d’une règle si vous souhaitez faire des lettres majuscules.

Une fois votre dessin réalisé, prenez votre fil, votre aiguille et commencez à broder. Pas besoin de vous lancer dans des points compliqués, faites du remplissage.

img_2698

Une fois votre broderie terminée, coupez l’excédent de tissu et le tour est joué ! (Le mieux étant tout de même de coller l’excédent de tissu pour pas que ça ne dépasse trop).

img_2702

Pour celles qui ne se sentent pas trop de broder, vous avez aussi la technique du transfert ! Il vous suffit d’acheter une feuille de transfert spéciale tissu (chez Perles and Co par exemple), de découper votre forme ou vos lettres, et de les fixer sur le tissu au fer à repasser. Ensuite mettez votre tissu dans le tambour pour l’accrocher.

Christmas DIY #2

Et voilà, comme promis je vais vous proposer quelques DIY de Noël, chaque lundi jusqu’à Noël.

Promis je vais essayer de ne pas vous proposer que du tricot, mais aussi des petites décos origamis, des petits cadeaux tout simple, etc.

Aujourd’hui je commence par « La petite étoile en bois à suspendre ».

Matériel :

  • 30 perles en bois
  • 46 cm de fil de fer (environ, la longueur du fil dépend de la longueur de vos perles, ici elles mesurent 13mm)
  • 1 pince à bijoux
  • 1 ruban ou fil baker twine

Avec la pince, recourbez une extrémité du fil de fer pour faire une boucle. Vous pouvez ensuite enfiler toutes vos perles sans qu’elles ne tombent. Toutes les 3 perles, pliez le fil de fer pour former les branches de l’étoile et finissez en passant le fil de fer restant dans la boucle. Formez une boucles avec le fil restant pour fermer l’étoile. (Couper l’excédent de fil si nécessaire).

Vidéo Tuto pour faire des boucles par Fifijolipois

img_2647

Pour donner la forme de l’étoile, si vous n’y arrivez pas à main levée, n’hésitez pas à imprimer une étoile sur papier et à poser votre fil de fer dessus pour le plier en suivant la forme exacte.

Une fois terminé, vous n’avez plus qu’à glisser un ruban pour suspendre le tout.

img_2650

Pour une plus grande étoile, la marche à suivre est la même, simplement pour 40 perles, il faudra plier toutes les 4 perles, pour 50 perles toutes les 5 perles, et ainsi de suite…

 

**********

And as promessed, here comes a christmas DIY! I will release a DIY of my own every monday until Christmas.

And I swear it won’t only be knitting projects, I will also do origamis decorations, small presents easy to make, etc.

Today, let’s start with a « Wooden Star » to hang in your home.

Material :

  • 30 wooden pearls
  • 46 cm of Iron wire (the lenght depends on your pearls, here they are 13mm)
  • jewelry tool
  • 1 ribbon or some baker twine

With the jewelry tool, make a loop with one end of the wire. Put all your pearls, and every 3 pearls, bend to create a corner. To finish the star, slip the wire into the first loop and make a new loop. Cut if the left wire is too long.

Vidéo Tuto for the loops by Fifijolipois (in French)

To shape your star, don’t hesitate to print a star on paper, put your iron wire on it and follow the pattern tu adjust the corners.

When it’s done, you just have to fold a ribbon to hang your star in your home.

img_2651

For a bigger star, you can use 40 pearls and bend every 4 pearls, or 50 pearls and bend every 5 pearls, and so on …

Spark Joy

Tiens tiens, ça fait un bout de temps que je ne suis pas passée par ici! Il faut dire que dernièrement ça a un peu bougé de mon côté, du coup nouveau boulot, nouvelle vie et envie de renouveau!

Alors ça y est, j’ai craqué! Je me suis ENFIN acheté le livre de Marie Kondo, sur lequel je louchais depuis 6 mois. Mon précieux!

*** SPARK JOY ***

The Japanese art of Tidying

(Et très honnêtement mon appartement a bien besoin d’un bon tidying en ce moment).

Spark Joy

Alors voilà, nouvelle vie est souvent synonyme de renouveau dans son environnement immédiat. Du coup, quoi de mieux qu’un énorme ménage de printemps et d’un bon gros tri de toutes ses affaires une fois pour toute?!

C’est ce que propose Marie Kondo dans son livre. Un gigantesque tri et un rangement de chez soi, une bonne fois pour toute! Car dans un intérieur où chaque chose a sa place, il est beaucoup plus facile de l’entretenir et de le nettoyer. Tandis que si vous accumulez plein de choses qui n’ont pas de place, on ne fait que les déplacer sans vraiment les ranger… (Hum hum certaines d’entre vous se reconnaissent?)

Alors voilà, Marie nous donne toutes les clés d’un bon tri et d’un rangement.

En voici quelques unes :

  • Ne pas faire le tri pièce par pièce, mais plutôt par catégorie (linge, livres, cuisine, dvd, photos, papiers, etc). Car dans le tri pièce par pièce, on a tendance à déplacer. De plus, tout rassembler d’une même catégorie permet de faire un tri plus éfficace (ah tiens ça je l’ai 2 fois, ah tiens c’est peut-être pas la peine de garder 12 housses de couette alors que j’ai qu’une couette, ah tiens 54 gants de toilette…)
  •  Ne garder que les objets/vêtements qui vous inspire un sentiment de joie (d’où le titre « Spark Joy »). Oui car le t-shirt tout pelucheux, délavé que vous gardez « pour quand je ferais un jour des travaux de peinture » c’est pas la peine! Celui qui a une étiquette qui gratte et que rien qu’en le regardant ça vous démange, idem! Ca veut tout simplement dire que vous n’avez pas envie de le mettre et qu’il vous inspire un sentiment négatif. L’idée de ce tri avec la méthode de Marie Kondo, c’est qu’à la fin, quand vous regarderez partout autour de vous, vous ne verrez que des choses que vous aimez et qui vous inspire de la joie = votre intérieur devient alors source de bonheur.
© www.jujusprinkles.com
© www.jujusprinkles.com

Je ne vais pas vous donner ici toutes les clés d’un bon rangement car sinon vous n’auriez plus de raisons d’acheter ce livre (et encore une fois je le recommande) mais ça vous donne déjà une idée de l’esprit du livre.

Bon en revanche comme chaque méthode elle a ses limites :

  • Votre conjoint (ou vos enfants, vos colocataires, mêmes vos parents si vous vivez chez eux). Parce que eux n’en ont peut être rien à faire de votre grand ménage de printemps et de votre art du rangement. Si c’est le cas, tenez bon! Ne poussez pas votre couple à la séparation pour ça, mais amenez le quand même à faire le tri dans ses affaires. Il ne se débarrassera peut-être pas de tout ce que vous auriez voulu, mais déjà il aura commencé et (enfin!) fini par jeter ses vieux t-shirts pourris troués dotés d’un logo craquelé de son école!
  • Ne jetez pas!!! La méthode du livre pousse à jeter tout ce qu’on ne garde pas. Quel gâchis! Donnez! Revendez même! Lorsque j’ai fait le tri de mon armoire (ce qui m’a prit une bonne journée soit dit en passant) j’ai viré l’équivalent de 4 sacs poubelles (grand format oui oui). Parmi ce que j’ai sorti il y avait 3 catégories : A vendre / A donner / A jeter ou recycler.
    • A vendre : les vêtements en très bon état, parfois encore avec étiquette (no comment) et surtout dans la tendance ou de marque. Ceux là, direction le dépôt vente! Vous pouvez les revendre vous-même également si vous avez le temps et l’énergie. Pour les autres, le dépôt vente marche tout aussi bien.
    • A donner : Tout ce qui n’est pas assez bien pour être vendu mais trop bien pour être jeté! Déposez ça chez Emmaüs en France ou chez Farah en Angleterre.
    • A jeter/recycler : Il faut savoir que pour le textile, nombre d’organisme récupère les vieux vêtements pour en faire de l’isolant textile! C’est le cas des bornes Relais en France et de Farah en Angleterre!
    • Donc s’il-vous-plait, ne jetez pas et essayez d’abord de donner une deuxième vie à vos affaires.

Pour l’instant je suis loin d’avoir fini ce grand tri et grand rangement de mon home sweet home, mais c’est en progret. Il ne faut pas se presser en se disant « j’y passe le week-end et c’est bon », car c’est quelque chose qui prend du temps. Il ne faut pas tout jeter car vous risqueriez de le regretter, et ne pas tout garder car sinon il va falloir recommencer régulièrement! Il faut simplement prendre le temps de le faire bien, même si ça vous prend 3 mois!

* Promis dans mon prochain article sur ce grand Tidying je vous mettrai des petites photos avant/après de mon intérieur. D’ici là, bon rangement les filles! *

**********

Oh Oh, it looks like I haven’t been there so much lately… And it’s probably because I have a new job! Do you know that feeling when you have something new in your life and you need to renew a lot of things? Haircut, clothes and most of all your home!  

So I finally bought the book of Marie Kondo (after 6 months of hesitation). But now, it’s mine!

*** SPARK JOY ***

The Japanese art of Tidying

(And my home needs a good tidying right now).

Spark Joy

Some might call it a « spring cleaning », for me it is more a summer/fall cleaning, but still, I really need to give a fresh start to my home sweet home! 

In her book, Marie Kondo offers you to sort and tidy up for good! It is much more easier to clean up and tidy a home when everything has it’s right place. Otherwise, you just move objects from one place to another, and it’s an endless job. (Do you recognize yourself in that way of tidying? Because I do! But it was before Marie…)

So here are some few keys about discarding and tidying :

  • Don’t do it room by room, but by objects (clothes, books, kitchen, dvd, photos, papers, etc). Because if you work room by room, you tend to just move objects from one spot to another. And also, the fact to reunite all your objects of a same kind will make realize that maybe you don’t need to keep 32 pillow cases when you only have 2 pillows…
  • Only keep the objects that spark joy for you (yes exactly like the book’s title « Spark Joy »). Because you don’t need to keep this old and ugly t-shirt for « if one day I do painting ». And the one that scraths your neck, why do you still have it? It makes you nervous just by looking at it in anticipation of the scratching. The purpose of this method is to keep only the things that brings you hapiness, so at the end of the day, when you look around, you only see joy around you.  

Spark Joy 2

I won’t give you here all the tips from the book, but it gives you already a preview of it. 

But as every methods, it has its limits. Such as :

  • Your other half (or your kids, or roomates). Because they might not care at all about your gigantic tidying. But stay strong and don’t give up! Try to make them sort and tidy, even just a bit. They might not discard everything you wanted them to, but still, it is a start. 
  • Don’t discard!!! In the book they tell you to discard everything you don’t keep. Such a waste!! When I sorted my dressing (which took me almost an entire day) I ended up with 4 big garbage bag full of clothes, shoes and accessories I didn’t wanted to keep. So I separated evrything in 3 categories : To sell / To give / To discard/recycle.
    • To sell : the clothes in very good shape (sometimes the even still have the label… please no comment)
    • To give : everything that is not worthing to sell but still good enough for someone else to have it! I gave 2 really big bags at Farah.
    • To discard/recycle : every old fabric can be reused to make textile insulation. At Farah they do it.  
    • So please don’t discard everything and try to give a second life to your things.

I am far from having finished my big tidying, but it is a work in progress. You can’t do it in only one week-end. You will need to take your time to do it right. Don’t discard too much because you will regret it. And don’t keep everything otherwise you will have to repeat the process again and again. Take your time, even if it is 3 or 6 months, but do it right. 

* Next time I will try to show some before/after pictures of my home. Meanwhile, enjoy your own tidying girls! *

Christmas DIY #1

Christmas is coming…

Alors c’est le moment de se lâcher sur la déco, le chocolat, la dinde, le vin chaud et les cadeaux. Et je ne sais pas vous, mais moi, pour Noël j’ai souvent envie de faire des choses moi-même. Ça tombe bien, cette année, c’est nous qui recevons à Noël, alors je vais pouvoir me la jouer Mère Noël et créer une déco à en faire pâlir les petits lutins!

Du coup je vous propose un premier petit DIY de Noël, rien que pour le plaisir des yeux et des mains.

DIY Carte Renne

Pour le réaliser, il vous faudra :

  • 1 carte en papier Canson blanc un peu épais (dimensions 10×13 cm ici)
  • 1 bobine de fils rouges à broder
  • 1 aiguilles un peu épaisse, mais pointue (ici aiguille à Broderie Chenille 20)
  • du masking-tape
  • du papier calque (ou ici du papier cuisson) et un crayon
  • 1 tasse de thé pour vous accompagner!

Première Etape : décalquer le modèle choisi sur votre papier calque (ou votre papier cuisson, parce qu’on a pas tous du calque à la maison). Ici j’ai choisi une tête de renne. Vous pouvez la retrouver sur mon Pinterest

Deuxième Etape : scotcher votre calque sur la carte blanche à l’aide du masking-tape. Attention, j’ai choisi du masking-tape car c’est beaucoup plus facile à enlever et ça n’abîme pas la carte. Une fois bien positionné, avec votre aiguille, percez des trous aux 4 coins de chaque croix.

Troisième Etape : Brodez! Ou plutôt, faîtes du point de croix! Pour mon modèle, j’ai coupé un fil de 125 cm de long (composé de 6 brins) que j’ai divisé en 2. Vous aurez besoin des 2 moitiés pour faire toute la tête de renne.

DIY Carte Renne (3)

Astuce, pour tenir le fil à l’arrière (au début et à la fin), je l’ai scotché avec un tout petit bout de masking-tape pour éviter de faire des nœuds volumineux.

DIY Carte Renne (4)

Et si vous voulez en faire une carte de vœux, il vous suffit de coller une carte blanche au dos de celle brodée.

Et voilà, maintenant que vous avez terminé, vous avez bien mérité une tasse de thé!

Enjoy,

And Merry Christmas!